Jaime MANTIR - Fabrice KERVELLA

Musiques d’ailleurs

Page suivante

René BENOIT “Parolier”

J’ai beaucoup aimé marchant autour du monde

Des peuples réunis par une même musique

Qu’elle vienne du piano ou du balafon

Sitôt du village voisin on donne la réplique

Des méthodes ancestrales à celles plus appliquées

Dès les premières notes lancées elles font bouger

Invitant le vent des ramures faire onduler

Et même des esprits les faire chavirer

Mais comment des hommes ignorant l’écriture

Ont imité la fleur qui faire naître sa parure

Cherchant comme l’oiseau le trille le plus pure

Afin que le rythme ne connaisse de rupture

Les premières notes naquirent sans doute d’un bois

Frottant une branche voisine pour lui dire son émoi

La seconde quand elle répondit tout ça pour moi

De mon écorce ni de mes feuilles je ne le crois

On sait l’homme intelligent à défaut d’instinct

Tendant l’oreille allant par les nombreux chemins

Accompagnant le bruit en frappant dans ses mains

Ravi de faire sourire enfin les petits matins

Avisant un tronc creux sans plus il le frappa

Heureux du son qui sans tarder s’en échappa

Quand la nuit doucement sur le monde se posa

Elle invita les hommes à faire quelques pas

Depuis dans la savane le soir roulent les tambours

D’un même élan annonçant la fin du jour

Sans que jamais on songea à compter à rebours

Ni même du chemin à en faire des détours

Depuis autour du monde on danse la java

Mais dans certains pays c’est aussi la roumba

Tandis qu’au sud on lui préfère la salsa

Ou on se laisse aller à une bossa-nova

Page suivanteRené Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *