Jaime MANTIR - Fabrice KERVELLA

Confidences de Guitare

Page suivante

René BENOIT “Parolier”

Entendez les amis les confidences d’une guitare

Se désolant toujours d’être invité trop tard

Alors que dans les environs une cithare

Se dit heureuse sur le dos de son motard

La guitare ce qu’elle aime c’est quand elle est prise

Sans fierté superflue savoir qu’elle est comprise

Et de son musicien rester sous son emprise

Alors qu’elle sait que jamais il ne la martyrise

Un immense orgueil elle sent entre ses bras

Quand très fort contre lui il la serrera

Tout son corps elle sait qu’alors il vibrera

Allant jusqu’au vertige su soir de l’Alhambra

L’émotion commence à l’instant où il m’accorde

Devinant que jamais aucune rime il ne saborde

Faisant qu’entre nous il n’y est de discorde

Puisque depuis toujours entre nous c’est la concorde

Quand mes cordes il pince telle une déclaration

Entre lui et moi plus de déconcentration

Comme des malfaiteurs c’est la conspiration

De la musique alors c’est la célébration

J’aime sur mon long manche ses doigts sentir courir

À l’instant où une romance il me fait découvrir

Pour se faire pardonner et me reconquérir

Je devine très vite que mon cœur il va guérir

Que dire alors des jours où vers la belle campagne

Nous allions comme jadis au sommet des montagnes

Au cœur de ce pays que l’on dit de cocagne

Me prenant près de lui pour unique compagne

De sa vie passée il en fait table rase

Car dit-il alors pour connaître l’extase

Inutile de s’encombrer de mille phrases

Une seule chose compte pour nous le public qui s’embrase

Page suivanteRené Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *