Chant pour l’âme de l’Afrique

Griot-Jaime-MantirRené BENOIT “Parolier”

Page suivante

Ils étaient de bons amis au talent immense

Connus sous le nom de chantre de la négritude

Ils se dirent vendeurs de la nouvelle semence

De leur vie ils bannirent toutes les incertitudes

Giraffes-Jaime-Mantir

Jamais ils ne cherchèrent dans le sable leurs traces

Leurs terres, leurs frères, le pays, jamais n’ont renié

De l’espérance, ils en avaient fait un grand espace

Leurs combats ils menèrent avec leurs propres deniers

Zèbre-Jaime-Mantir

Aucun homme sur terre ne se prétend immortel

Pourtant l’un d’entre eux le fut dans son habit vert

Et convaincre les siens de laisser la tutelle

Et de jeter les vieux principes au diable vauvert

Ekonting-Jaime-mantir
Ekonting

Il avait intégré l’académie du verbe

Lui, si petit, parmi les autres devint plus grand

Ne passa pas sa vie à citer des proverbes

Convainquant les frères qu’ils n’étaient pas migrants

Cora-Jaime-Mantir
Cora

Avec ses amis il donna au peuple noir

Ses lettres de noblesse enfouies dans la savane

Sur la flamme de la vie supprima l’éteignoir

Dirent aux chameliers de reprendre leurs caravanes

Djembé-Jaime-Mantir
Djembé

Le petit homme, de son pays devint Président

Cherchant dans le sable l’âme de ses vaillants ancêtres

De la peine des siens il fut le confident

Désirant que les hommes et leurs cultures s’enchevêtrent

Dununba-Jaime-Mantir
Dunumba

En compagnie des frères, il parcourut le monde

Les plus grandes facultés leur ouvrirent leurs portes

Bannissant devant tous l’appellation Tiers-Monde

Sans relâche, les mots du cœur ils colportent

Kenkeni-Jaime-mantir
Kenkeni

Résonnez, coras et ékontings. Roulez djembés

Battez dunumbas ainsi que vous kenkenis

Et vous, joueurs de balafon, en cadence frappez

Faites monter les chants du griot au paradis

Balafon-Jaime-mantir
Balafon
René Benoit
Extrait du blog Joreg

Page suivante

2 réflexions au sujet de « Chant pour l’âme de l’Afrique »

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.